By
No comments

La bloggeuse et auteur Glose a testé la pole dance à la pink school… Nous avons décidé de publier ici un extrait de son article rigolo et terriblement bien écrit 🙂

 » […] À la Pink school, située dans le célèbre club le Pink Paradise, j’ai pris un cours d’initiation. Quand on pense que les filles (déjà là depuis 2 mois), arrivent à accomplir les premières figures et ne sont même pas encore au niveau des débutantes, je suis flippée. Mais l’idée de prendre mon premier cours dans l’antre de l’une des premières boîtes de lap dance haut de gamme de Paris est plutôt excitante. Moquette léopard, rideaux de velours rouge, miroirs et couloirs étroits, l’ambiance est de mise.

Un minimum de peau nue est requis pour bien s’agripper à la barre et… du talc. Sinon c’est la glissade assurée. Et pas de crème, ni d’huile avant de venir. Glissade assurée (bis). Et question look, vous pouvez opter pour du classique avec  des sous-vêtements et vêtements de sport outdoor ou pour du sexy sporty à mon image. Soit un mini-short noir et un top “The Pole fashion project” une nouvelle marque pensée pour la pole dance, mais pas que, dont je reparlerais dans un prochain post. Mon top “TPFP” a des trous sur les côtés pour justement que ma peau soit en prise avec la barre le plus possible. (soyez patient, vous me verrez en bas de l’article…)

Si vous êtes complexées au point de ne jamais dévoiler vos jambes ou bras… ça va être très très compliqué. Logiquement, c’est mini-short et brassière. Certaines sont mêmes en culottes. Mais la bonne nouvelle, chez les pré-débutantes, est que toutes les filles sont logées à la même enseigne. On finit donc par oublier ses bourrelets et autres imperfections du corps. On commence par un échauffement en musique:  abdos, pompes et étirements. Manuela la prof est perverse : si les pompes sont mal faites, elle bégaie : “et 9 …et 10… et 11… et 11… et 11…“.  Au bout du 3e “11″, les plaintes montent dans la salle. Et du coup, j’attends en lousdé qu’elle passe au “12″  pour continuer. De ce que je me souviens, on a réalisé ces figures : Chaise, Push up fireman, Jesus walk, Planche. Autant vous dire… j’en ai réussi aucune. Les premières fois sont dures, les figures difficiles à reproduire juste en regardant (et en plus je suis myope…). Il est recommandé qu’une personne plus expérimentée vous montre les positions des bras et des jambes dès le départ . Manuela Carneiro, un petit bout de femme tout en grâce et en muscles, a non seulement une force impressionnante mais elle possède aussi un caractère bien trempé. Elle remarque ma lassitude  mais prend mon découragement pour de la nonchalance. Le couperet tombe : “Si elle aime pas, elle aime pas” (en parlant de moi). Je me sens visée, un peu désorientée par ce jugement hâtif. Une championne oublie vite que la raideur d’une novice peut être un facteur de découragement et non un signe d’appréciation. On ne pourra pas dire que je n’ai pas essayé, je me suis retrouvée couverte de bleus le lendemain. Mais bon, je lui pardonne quand je la vois pole-dancer : elle me fait rêver Miss Lieutenant en chef…  »

Via : http://glose.fr/2013/02/05/jai-teste-la-pole-dance-a-la-pink-school/

PINK SCHOOL : 36, rue de ponthieu 75008 Paris
06 40 79 97 26
Merci, nous vous recontacterons rapidement
GAGNE TON COURS AU CHOIX
AVEC TA MEILLEURE AMIE
(par Tirage au sort // 1 fois par mois)

FÉLICITATION À LESLIE R. NOTRE GAGNANTE DE SEPTEMBRE
jours
1
6
heures
1
7
min
2
2
sec
3
1